Interview Vincent CAPILLAIRE

Vincent CAPILLAIRE est un des pilotes qui courra ce week-end pour l'écurie SO24-HAS BY GRAFF.

HAS le suit depuis déjà de nombreuses années et nous vous proposons d'en découvrir un peu plus sur lui et sur la mythique course qui va se jouer dans quelques jours :

 

Comment s’est passé ce début de saison 2020 ?

« Très bon bilan pour l'instant avec une 5e place au Castellet et une 4e à Spa. Deux fois dans le Top 5, c’est un bon résultat et vraiment la preuve que l’expérience paye. Il reste encore à gagner en performance pure, mais le tableau de marche est respecté pour le moment. C’est toujours positif d’engranger de bons résultats pour la motivation et les courses suivantes. »

 

Les 24 Heures du Mans approchent, l’occasion de retrouver l’ORECA 07 #39 LMP2. Comment se profile cette nouvelle édition ?

« Le Mans est présent dans ma préparation et mes entraînements au quotidien depuis un moment déjà et même pendant le confinement, j’ai travaillé avec cet objectif en tête. Le recul de la compétition en Septembre a été l’occasion de s’y préparer encore plus. Ce seront des 24 Heures du Mans particulières mais la chance que nous avons, c’est de pouvoir y être avec passion. Le plateau LMP2 est vraiment intéressant, je n’aurais pas pu rêver mieux ! Pour autant la compétition sera très élevée, donc l’enjeu est de taille mais j’adore ce challenge. En tout cas, je tiens à remercier Graff, So24 et HAS de me permettre de disputer à nouveau les 24 Heures du Mans ! »

 

Est-ce que pour vous l’objectif est de viser le podium du Mans comme en 2018 ?

« L’idée est d’avoir les mêmes moyens de performance que l’année dernière voire même d’essayer de les dépasser. Après, comme à chaque fois c’est Le Mans qui décide ! »

 

Quelle est la différence entre l’édition de cette année et les précédentes ?

« Habituellement le public nous stimule, nous soutient, et créé l’effervescence lors de la Parade ou le Pesage. Or cette année, la course se fera à huit clos sans public. Si on regarde uniquement le côté sportif, les températures ont leur importance et celles spécifiques à cette saison ne sont pas les mêmes qu’en Juin. Elles peuvent être douces et stables ou alors beaucoup varier. Les nuits risquent d’être plus froides alors que justement on aura plus de pilotage la nuit avec les jours qui raccourcissent. Le plateau aussi a son importance car il y aura 23 GTE Am, on aura donc plus de GT à dépasser. Tous ces paramètres seront à prendre en compte lors des entraînements de cette semaine chargée. Aucune erreur possible lors des essais pour emmagasiner le plus d’informations possible et être fin prêt samedi. Le timing serré ne laissera que peu de temps aux équipes techniques pour reconfigurer les voitures entre les essais et la course. Les mécaniciens devront être suffisamment en forme pour tenir tout le samedi. Et à la fin on pourra constater toute l’importance de l’anticipation et de la préparation des équipes. C’est ce qui fait leur valeur, le facteur humain est le plus important lors de cette mythique course des 24H. »

 

Cette année HAS est avec vous de façon plus présente…

« C’est vrai que j’ai un attachement très fort à l’entreprise, cela fait déjà 7 ans que je porte leur logo. Je suis vraiment heureux qu’HAS soit présent une fois de plus à mes côtés. D’autant que pour cette édition ils ont choisi de m’accompagner encore plus loin. Je suis content de porter les couleurs d’une entreprise que je connais bien et dont je partage l’état d’esprit. »

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.

Cliquez ici pour plus d'informations.