Comment ventiler et chauffer une piscine intérieure ?

En tant que gestionnaire d’une piscine municipale ou privée, vous souhaitez mettre en place un système de ventilation performant évitant les problèmes de condensation et d’humidité tout en respectant les normes visant les établissements recevant du public (ERP). Installer le bassin est une chose mais dans ce type de réalisation, la gestion du taux d’humidité et de la condensation liée au chauffage de l’eau est le point essentiel pour ne pas nuire à l’intégrité du bâtiment.

Il est indispensable de faire appel à un spécialiste de la diffusion d’air afin de mettre en place la circulation d’air et la captation d’humidité nécessaires pour assurer un fonctionnement cohérent de l’ensemble de l’installation.

Les spécialistes de la société HAS se tiennent à votre disposition afin de vous conseiller et de vous assister dans votre projet afin que celui-ci soit une réussite complète.

Les règles à respecter pour éviter les problèmes d’humidité

Le contact de l’air et de l’eau entraîne des phénomènes de condensation et d’évaporation plus ou moins importants. Le taux d’humidité est le point principal à gérer lorsque l’on décide de faire installer une piscine dans un bâtiment couvert.

Au moment de l'installation d'une piscine intérieure, plusieurs paramètres sont à considérer liés à la cohabitation de l’air et de l’eau en vase clos :

  • l’humidité ambiante,
  • l’évaporation,
  • la condensation,
  • la température de l’eau et du bâtiment.

Afin de limiter les problèmes liés à l’humidité, il est nécessaire de respecter trois grandes règles :

  • isoler le bâtiment,
  • réduire au maximum la condensation et l’évaporation de l’eau (déshumidificateur et couverture)
  • tendre vers l’équilibre de la température de l’eau et du bâtiment.

Vers un équilibre entre la température de l’eau et de l’air

Il est primordial de veiller à l’équilibre entre la température de l’eau de la piscine et de l’air du bâtiment car lorsqu’il y a un différentiel de température, l’eau s’évapore. Idéalement, il faut maintenir la température de l’eau et du bâtiment entre 26 et 28 degrés. Il existe trois systèmes possibles de chauffage de l’eau de la piscine :

  • la pompe à chaleur pour piscine, la chaudière pour piscine,
  • le chauffage par résistances électriques.

Le chauffage électrique est déconseillé pour les installations de grande taille à cause de son coût élevé par rapport aux deux autres systèmes.

Une bonne isolation du bâtiment dans lequel se trouve la piscine

La condensation est le facteur majeur de dégradation de l’ensemble de la bâtisse et risque de détériorer les meubles, les murs et le plafond. En effet, au contact d’une paroi froide, l’air chaud chargé d’humidité condense. L’isolation est extrêmement importante pour limiter ce phénomène.

Un système de ventilation et un déshumidificateur en complément de l’isolation totale du bâtiment sont des moyens efficaces pour atténuer la condensation. Nous proposons un système de ventilation par gaines souples non-inflammable « M0 » limitant également l’accumulation de poussière et la prolifération des micro-organismes et des bactéries. L’entretien est très simple et le démontage peut se faire par vos équipes tandis que le nettoyage sera effectué par nos soins en usine.

Il est d’ailleurs préférable de prévoir une hauteur sous plafond suffisamment importante afin d’améliorer la circulation de l’air et de limiter l’accumulation d’humidité.

Un déshumidificateur d’air est plus que conseillé pour une piscine intérieure

Afin de limiter la condensation, la méthode la plus simple est d’avoir recours à un déshumidificateur qui prélève l’humidité de l’air et renvoie un air sec chauffé.

Le taux d’humidité du bâtiment doit se situer aux alentours de 60% pour concilier agrément et préservation du lieu. Un hygrostat permettra de contrôler automatiquement l’hygrométrie de l’air.

Le déshumidificateur doit être peu bruyant et énergivore, et il faut veiller à contrôler les caractéristiques suivantes :

  • la consommation,
  • la puissance,
  • le niveau sonore.

De plus, il est conseillé de recouvrir la piscine d’intérieur pour limiter l’évaporation de l’eau hors utilisation. Cette installation vous permettra de réaliser une économie de 30 à 40 % par an sur les coûts d’exploitation.

Les spécialistes d’HAS sont là pour vous aider à mettre en place votre projet dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez avoir des informations complémentaires.

En savoir plus :

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.

Cliquez ici pour plus d'informations.